Etre libre aujourd’hui

Mai 1996

L’Académie organise un rendez-vous annuel international et interdisciplinaire autour d’un thème majeur d’actualité et d’intérêt universitaire de manière à en assurer le renouvellement et à susciter l’échange et le dialogue qui permettent de l’approfondir.Des personnalités éminentes débattent l’espace d’une semaine autour d’une problématique. L’Académie souhaite ainsi contribuer au dedans et au dehors au progrès de la connaissance et manifester son engagement dans les divers processus historiques en cours. Elle espère en même temps renouer avec les traditions ancestrales de Beït al-Hikma (Maison de la Sagesse) et redonner à Carthage sa vocation méditerranéenne pour le rapprochement des idées et des peuples.

etre

   Pour l’année 1996 le thème retenu « Etre libre aujourd’hui » a rassemblé une vingtaine de très hautes personnalités mondialement connues pour débattre des divers aspects d’une question majeure de notre temps. (Voir document joint en annexe).

   Que signifie la liberté aujourd’hui ? Certainement pas ce que mettaient derrière ce mot ceux qui il y a quelques décades à peine risquaient leur vie contre l’oppression ou la barbarie. Et pourtant cet idéal reste inaliénable. Il prend un relief plus ou moins saisissant en fonction du contexte historique économique ou social du moment.

   Si la liberté est co-extensive à l’ensemble du champ de l’activité humaine pensée et création comprises elle ne s’en exerce pas moins dans un lieu et un temps déterminés. Elle éclaire notre action mais elle en est aussi l’essence tant notre capacité de choix est décisive.

   L’intensité de la liberté donne la mesure de notre responsabilité et de l’engagement qui à chaque occasion rend possible l’actualisation de nos projets en assure l’issue heureuse ou au contraire en consomme l’échec.

   Mais quelles sont les conditions actuelles de notre propre liberté? Que m’impose le monde actuel à quels détournements m’engage-t-il ? Qu’ est-ce qu’être libre dans un monde où la manifestation des attitudes se fait plus en fonction de l’audimat que de l’appréhension des valeurs où les contingences économiques et les intérêts politiques ici conditionnent l’existence humaine à l’autre bout du monde. Que signife la solidarité entre les hommes leurs devoirs vis- à -vis de leur milieu et de l’environnement planétaire? Le retour des assassins si flagrant aujourd’hui et leur triomphe laisse-t-il une place pour une éthique de la responsabilité ? Jamais l’humanité n’a peut-être été aussi proche que de nos jours de la réalisation de ses objectifs en matière de libération de l’homme et jamais elle n’en a été aussi éloignée.

   Autant de questions qui dans leur essence ne sont guère éloignées de celles que l’homme se pose depuis toujours mais qui dans leur formulation difficiles ambiguës tracent les limites de notre lucidité mise à mal par tant de difficultés idéologiques ou pratiques. Si aujourd’hui l’accent est mis davantage sur les droits de l’homme et sur l’environnement c’est peut-être que c’est sur ce terrain que notre   » déficit moral  » est le plus accusé. Notre ambition a été au cours de la première session des  » Rencontres Internationales de Carthage » de mettre sur le tapis cette dimension actuelle de la liberté.

   Notre projet a tenté de donner au mot rencontre son sens plein et à permettre grâce à un dialogue franc approfondi et à un niveau intellectuel des plus élevés un débat nourri qui pourrait constituer une référence permettant aux uns et aux autres de mieux se situer et donc de mieux s’appréhender concrètement. Nous avons souhaité faire participer des personnes appartenant à des pays divers (du Nord et du Sud d’Orient et d’Occident) et venus d’horizons intellectuels variés (philosophes juristes savants artistes). De la confrontation de leurs témoignages de leurs réflexions et de leurs interrogations ont surgi ces formes de pensée qui sont autant de vecteurs renouvelés de connaissance et de liberté pour les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>